• 4 min read
SOS OSTÉOPATHE

Le reflux, on n’en peut plus

Le reflux gastro-oesophagien du bébé est fréquent les premiers mois, et c’est donc naturellement un motif de consultation chez le pédiatre, comme chez l’ostéopathe. Lorsque les régurgitations deviennent fréquentes, elles inquiètent les parents désemparés face à l’inconfort du bébé. Bertrand Rémin ostéopathe à Nantes et Saint-Nazaire vous indique ce qu’il faut faire.

Le reflux gastro-oesophagien, qu’est-ce que c’est ?

La plupart du temps, le reflux gastro-oesophagien est sans gravité. Il touche environ 40% des nouveaux-nés. Il est le témoin d’une remontée involontaire du contenu de l’estomac vers l’oesophage. Celui-ci atteint alors le pharynx, puis la bouche. Votre bébé rejette alors du lait.

Le reflux est donc la plupart du temps une affection bénigne qui disparait spontanément lorsque l’enfant grandit, que son système digestif devient mature et qu’il adopte plus fréquemment une position érigée.

Il faut parfois être patient : des régurgitations- même si elles peuvent être parfois impressionnantes et qu’elles sont inconfortables- ne sont pas le signe que votre bébé ne se porte pas bien. Votre pédiatre qui le suit pourra au besoin vous donner des conseils simples pour accompagner votre bébé vers un mieux-être (ne pas serrer les couches ou éviter les mouvements après une tétée par exemple), voire lui prescrire une légère médication.

L’attitude de votre ostéopathe face au reflux de votre bébé

L’ostéopathie peut également vous aider à passer ce cap, et donc si ce n’est éliminer, au moins réduire la fréquence des régurgitations, si toutefois celles-ci ne sont pas d’origine pathologique.

Votre ostéopathe Bertrand Rémin traitera le reflux et le bébé dans son ensemble, les contraintes étant souvent le reflet de tensions plus globales. Elles peuvent être liées à la naissance.

Les facteurs favorisant peuvent être :

  • une naissance par instruments : forceps ou ventouse,
  • une venue au monde par césarienne,
  • une naissance avec un cordon ombilical autour du cou (circulaire)

Le reflux peut aussi provenir d’une forte croissance venant « tirer » sur les tissus. Et on le sait : bébé grandit très vite les premiers mois !

L’allaitement maternel peut également dans certains cas provoquer également un reflux. Une production de lait importante peut aller de pair avec une éjection de lait importante. C’est ce qu’on nomme le réflexe d’éjection fort du lait (REF).

Si la plupart des bébés vont s’accommoder d’un flot de lait intense et continu, d’autres en revanche auront plus de mal à faire avec. Des astuces peuvent permettre d’en réduire l’intensité. L’allaitement est une belle aventure ! Ne vous découragez pas ! Vous pouvez vous renseignez auprès d’une consultante en lactation certifiée ou d’une association habituée à ce type de questions comme Allo Allaitement 44.

Que fait mon ostéopathe ?

Les mobilisations seront exercées avec une grande douceur et ne seront pas douloureuses, même si le bébé pourra montrer par des pleurs son mécontentement.

Attention, on parle bien de mobilisation et non de manipulation dangereuse (et interdite) pour le bébé ! L’ostéopathe dénoue tout doucement les tensions repérées. Il fait en sorte que celles qui s’exercent sur l’appareil digestif ou viscéral puissent être moins vives.

Dans certains cas, l’ostéopathe agit dès le séjour en maternité. Mais la plupart du temps, vous vous rendrez chez votre ostéopathe installé en cabinet.

Les causes du reflux gastro-oesophagien sont multiples ! Assurez-vous que l’ostéopathe que vous consultez possède une réelle expertise en pédiatrie (physiologie, allaitement, croissance ..) qui ne s’acquiert qu’avec une solide formation et une longue expérience. D’autres mamans ont généralement fait l’expérience avant vous et en témoignent !

En revanche, si les reflux sont plus sévères et posent problème pour la santé de l’enfant (une perte de poids importante par exemple), seul votre médecin sera à même de vous orienter le plus vite possible vers un gastro-pédiatre. Seul lui saura poser un diagnostic précis , prescrire les examens nécessaires et un traitement adéquat.

© Bertrand Rémin ostéopathe à Saint Nazaire et Nantes 2017.

Cet article n’est pas libre de droits, toute reproduction interdite sans autorisation de l’auteur.